DHTML Menu, (c)2004 Apycom
Banner
  Elapidés  
 

 

Elapidés

Les élapidés sont caractérisés par des dents à venin relativement petites, situés à l'avant des mandibules supérieures. Bien que moins perfectionné que celui des vipéridés, cet appareil venimeux injecte un venin le plus souvent très toxique, qui agit principalement sur le système nerveux. Les serpents de cette famille sont capables d'infliger des morsures entraînant la mort.

 

Le krait annelé

1
Bungarus fasciatus

 

Le krait annelé Bungarus fasciatus est un serpent nocturne au caractère timide. Ses couleurs vives servent à avertir du danger qu'il représente. Pourtant, ce serpent ne mord pratiquement jamais et préfère impressionner l'homme ou l'ainmal qui le dérange par de grands mouvements sacadés. Comme les autres kraits et bongares, il a la particularité de se nourir presque exclusivement d'autres serpents.

 

2
En thaï, le krait annelé est fort justement appelé serpent triangulaire.

 

 

Le bongare malais

3
Bungarus candidus

 

Le bongare malais Bungarus candidus est un proche parent du krait annelé dont il partage tant l'habitat que le mode de vie. Lui aussi est ophiophage, un mot qui signifie que son régime alimentaire est constitué pour aisni dire que de serpents.

 

Le cobra royal

4
Ophiophagus hannah

 

Le cobra royal Ophiophagus hannah est le plus grand serpent venimeus du monde. La taille record attribuée à cette espèce est 5, 85 mètres. Les femelles comptent parmi les rares serpents qui protègent le nid dans lequel elles ont pondu leurs oeufs. Aussi, dit-on du cobra royal qu'il est le seul serpent à attaquer les humain. Une réputation largement surfaite comme l'a démontré cet individu de 1,8 mètres qui préféra s'enfuir mollement après avoir adopté sans grande conviction l'attitude d'intimidation, capuchon ouvert, caractéristique des cobras. De même que les kraits, le cobra royal est un mangeur de serpents doté d'un venin extrêmement toxique. Il est frappant de constater que la faune ophidienne du Khao Yai comporte de nombreux individus apparternant à des espèces ophiophages, générant une "petite chaîne alimentaire" à l'intérieur du sous-ordre des ophidiens.

Le cobra royal est le seul représentant du genre Ophiophagus. des zoologues travaillent actuellement à une meilleure connaissance de ces cobras. Il ressortira probablement de leurs travaux la division de l'espèce actuellement unique en plusieurs espèces distinctes.

 

 

 
Copyright © 2005-2009 Blaise Droz, CH - 2710 Tavannes, Suisse. Tous droits réservés. Réalisation du site : perldev.ch